Actualités Janvier 2013

COLLOQUES :

 

  • Colloque Les Défis Bâtiment & Santé 2013 – 28 Mai 2013 - Paris:

http://www.defisbatimentsante.fr/

 

  • Colloque Qualité de l'air, le développement durable et le changement climatique – 3 et 4 avril 2013 – Les Orres (Hautes-Alpes) :

http://geographr.typepad.fr/site/colloque-des-orres.html

 

  • Colloque Perturbateurs endocriniens – 4 Mars 2013 - St Amand les eaux:

http://www.appa.asso.fr/npdc/Pages/questionnaires/questionnaire.php?fiche=86

 

 

DOCUMENTAIRE TV :

  • La maison poison - France 5 : Avec la participation d’une Conseillère en environnement intérieur de la Région (CHU de Nice) faisant partie du Réseau CEI/CHS : Caroline Debail

http://pluzz.francetv.fr/videos/le_doc_du_dimanche_,76229310.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Pluzz-France5+%28francetv+pluzz+%7C+France+5%29

 

 

NANOMATERIAUX :

  • Nanoparticules : premier pas vers une traçabilité :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/nanoparticules-declaration-tracabilite-anses-17415.php4#xtor=EPR-1

 

  • Installation du comité de dialogue "Nanomatériaux et santé" de l'Anses :

http://www.anses.fr/?013877121121

 

 

PERCHLOROETHYLENE :

  • Le perchloroéthylène interdit dans les pressings au 1er mars 2013 :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Le-perchloroethylene-interdit-dans.html

 

 

ACOUSTIQUE :

  • Comment ça marche : isolation acoustique

http://www.lemoniteur.fr/185-regles-et-normes/article/actualite/19776498-comment-ca-marche-isolation-acoustique

 

  • Diagnostic acoustique simplifié pour l’habitat existant :

http://www.lemoniteur.fr/183-recherche-developpement/article/actualite/19916905-diagnostic-acoustique-simplifie-pour-l-habitat-existant

 

ALLERGIES DE CONTACT :

  • Trop de chaussures et vêtements allergisants :

http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/trop_de_chaussures_et_vetements_allergisants

 

CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES

  • Nocivité des rayonnements électromagnétiques :

http://www.construction21.eu/france/articles/fr/nocivite-des-rayonnements-electromagnetiques.html

 

VENTILATION :

  • Renouvellement et QAI : réglementation des Etats membres

http://conseils.xpair.com/actualite_experts/renouvellement-qai.htm

 

 

DIVERS

  • Améliorer la qualité de l’air des logements :

http://www.asder.asso.fr/images/pdf/publications/lettre-asder-janv-2013-sup-dossier.pdf

 

  • POLLUTION liée aux transports: Le diesel est-il le grand coupable ? – Académie nationale de médecine

http://blog.santelog.com/2012/12/11/pollution-liee-aux-transports-le-diesel-est-il-le-grand-coupable-academie-nationale-de-medecine/

 

  • Nouvelle marque pour la qualité de l'air intérieur :

http://www.batiweb.com/actualites/legislation-et-reglements/nouvelle-marque-pour-la-qualite-de-lair-interieur-09-01-2013-21481.html

Plus d'infos : http://www.zoneverteexcell.com/fr/content/18-zone-verte-excell-excell-plus

 

  • Les matelas, source méconnue de pollution

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/01/08/19669-matelas-source-meconnue-pollution

 

 

HQE PERFORMANCE :

  • A l'heure du premier bilan pour la HQE Performance :

Le 12 décembre dernier, c'est-à-dire deux ans après le lancement de la charte d'engagement HQE Performance, c'était l'heure du bilan lors de l'assemblée annuelle de l'Association HQE.

Cette charte a pour objectif de définir un nouveau cadre de référence multicritères pour l'évaluation de la performance des bâtiments dans une perspective de développement durable. Pour mémoire, le projet HQE Performance a pour ambition de construire un cadre de référence pour évaluer tous les types de bâtiments dans une perspective de développement durable, et cela, selon trois axes : 
1 - énergie et environnement : indicateurs environnementaux globaux normalisés, 
2 - économie : coût global, coût d'entretien..., 
3 - santé et confort : qualité de l'air intérieur, confort acoustique, confort thermique d'été...

Michel Havard, président de l'Association HQE a notamment déclaré “ Il y a deux ans, HQE Performance était une ambition. Aujourd'hui, c'est une réalité. Elle se matérialise par de premiers bâtiments livrables opérationnels et un nombre croissant d'acteurs partageant cette conviction, que la performance et sa mesure sont la voie à suivre. Ils souhaitent participer activement à cette boucle d'innovation majeure pour le secteur, que nous sommes en train de la construire ensemble. ”

Lancé en mai dernier, le test d'évaluation 2012 d'HQE Performance regroupe une centaine de professionnels. Ces derniers ont réalisé directement les analyses de cycle de vie (ACV) sur leurs bâtiments : 77 ACV au total, sur 26 maisons individuelles, 690 logements et 495 000 m2 de surfaces tertiaires réparties sur toute la France. A noter que c'est le seul test d'évaluation grandeur nature basé sur l'analyse du cycle de vie des bâtiments.

“ Quatre composantes apparaissent comme clé pour accélérer le développement d'un marché de la construction basé sur la performance ”, a indiqué Michel Havard. Ces 4 composantes sont : 
1 - Le cadre de référence HQE Performance, avec des règles d'application libres d'accès pour tous les acteurs, basées sur les normes européennes et internationales existantes, pour réaliser l'évaluation de la performance des bâtiments. 
2 - Une Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) du bâtiment. Ce document au format standardisé présentant les résultats de cette évaluation du bâtiment a pour finalité d'informer les professionnels et les utilisateurs sur ses caractéristiques environnementales, sanitaires, de confort... 
3 - Des valeurs de référence fixées par les acteurs : échelles de performance déterminées par l'Etat, les régions, l'Association HQE, les certificateurs... Ces valeurs permettent de comparer et d'apprécier la performance évaluée selon HQE Performance. 
4 - Des éco-conditionnalités basées sur la performance, soit des mesures fiscales ou des subventions qui seraient basées sur la performance évaluée selon HQE Performance, pour évaluer les bonnes pratiques.

Le projet HQE Performance a pour objectif en 2013 le lancement d'un nouveau protocole d'évaluation de la qualité de l'air intérieur dans les bâtiments neufs à réception. Enjeu considérable de la construction durable, la mesure la qualité de l'air intérieur bénéficie désormais d'un nouveau protocole spécifique élaboré par l'Association HQE. Il vise à évaluer et attester de la qualité de l'air dans les bâtiments neufs en se fondant sur des valeurs de référence sanitaires, avant même que les occupants ne prennent possession du bâtiment. Parallèlement, ce contrôle permettra aussi de justifier de la pertinence des dispositions constructives et des équipements choisis et mis en application.

Patrick Nossent a déclaré son ambition de concourir à l'international avec l'HQE Performance. “ En Europe, nous avons une avance technologique et beaucoup à apporter à la scène internationale. ”

Cliquez ici en savoir plus (Bilan 2012 et perspectives 2013).

Cliquez ici en savoir plus (Programme 2013).

 

OUATE DE CELLULOSE

  • Plaintes d'odeurs dus au phosphate d'ammonium

Historique :

Récents problèmes d’odeur rencontrés par la filière d’isolants en ouate de cellulose: de forts relents d'ammoniaque sont détectés par des centaines de personnes qui ont récemment fait souffler de la ouate de cellulose dans leurs combles

Rappel des faits :

- Le 22 juin 2010, un arrêté émanant du Ministère de l’Écologie interdit l’acide borique et les sels de bore en tant que biocide avec application au 9 août 2011

- depuis le 30 juin 2012, le CSTB ne délivre plus d’avis technique  pour toute ouate de cellulose fabriquée en France ou importée contenant du sel de bore.

- Suite à cette interdiction, de nombreux fabricants de ouate de cellulose l’on alors  remplacé par du phosphate d'ammonium. Par exemple Soprema (univercell) a communiqué avec bruit sur son produit « 1èreouate de cellulose sans sel de bore sous avis technique et certifié acermi »

Or le phosphate d'ammonium dégage une odeur au contact de l'humidité d’où les récentes plaintes de consommateurs (voir ici)

- face à cette vague de plaintes & sur pression des fabricants de ouate, le 6 novembre dernier, le CSTB a finalement décidé́ de re-valider les avis techniques avec sel de bore, jusqu’au 30 juin 2012.

Par contre, cette décision implique automatiquement que les industriels doivent repasser par la commission GS 20 pour refaire valider ou pas leur avis technique avec sel de bore.

Les avis techniques avec sel de bore ont été́ arrêté́ tous sans exception au 30 septembre 2012. Donc tous les industriels qui veulent relancer leur ouate avec sel de bore doivent d’abord repasser au GS 20 et faire les tests nécessaires avant passage en commission.

Source : voir plaintes des consommateurs sur les forums ici / communiqué de presse de Climacell profitant de cette crise pour promouvoir une « ouate de cellulose sans odeur » ici

Deux communiqués du fabricant Fermacell qui répond à ces plaintes : http://www.materiaux-naturels.fr/dossier-ecologie/isolation-thermique/33-climacell-communique-officiel-odeur-ouate-de-cellulose-sans-sel-de-bore.html

 

  • L'AQC met en observation les Ouates de cellulose :

Le 12 décembre dernier, la Commission Prévention-produits mis en œuvre (C2P) de l'AQC a mis en observation les procédés d'isolation thermique à base de ouate de cellulose bénéficiant d'un Avis Technique.

Premièrement, ces procédés ont fait l'objet de nombreux incendies (sinistres déclarés entre 2004 et 2012), dus au fait que tes professionnels ne sont pas sensibilisés à la spécificité de ce matériau. Concrètement, les éléments de protection feu à mettre absolument en œuvre en complément de l’isolant ne sont pas suffisamment pris en compte : capot de protection pour tes spots au contact de la ouate, (en son absence, des échauffements de spots ont de fait provoqué plusieurs départs de feu dans la ouate), gaines électriques non propagatrices de flammes…, Ces préconisations sont présentes dans les Avis Techniques des procédés, mais pas systématiquement respectées. Deuxièmement, les ouates de cellulose sont formulées avec des additifs antifongiques et ignifugeants, qui pour certains peuvent présenter des risques sanitaires :

• les sels de Bore, utilisés de longue date dans la ouate, sont autorisés par le Règlement européen Reach (qui vise l'enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et les restrictions des substances chimiques), alors qu'en revanche la Directive Biocide interdit depuis août 2011 leur incorporation dans un isolant tel que la ouate de cellulose en tant qu'antifongique.

• les sets d'ammonium utilisés en remplacement des sels de Bore présentent des formulations non stables qui ont entraîné depuis peu des incidents de dégagements d'ammoniac dans des maisons isolées avec de la ouate traitée aux sels d'ammonium. Une centaine de cas ont été recensés pour environ 8000 maisons. Les pouvoirs publics ont lancé une campagne de mesures et d'essais afin de comprendre le phénomène des dégagements d'ammoniac, estimer les probabilités de récidives et les éventuels effets. Les premiers enseignements seront disponibles fin janvier 2013.

Sur ces bases, la C2P vient de publier un communiqué (n°70) de mise en observation des procédés d'isolation thermique à base de ouate de cellulose bénéficiant d'un Avis Technique. Vous pouvez retrouver l’intitulé de ce communiqué dans la Publication semestrielle C2P de janvier 2013, reproduite dans ce numéro en page 71, et l’intégralité du communiqué sur www.qualiteconstruction.com, rubrique «La Prévention Produits (C2P)», puis «Publication semestrielle de la C2P en cours». Les professionnels souhaitant prescrire cette technique ou la mettre en œuvre sont invités à se rapprocher de leurs assureurs, car ils peuvent faire l’objet de conditions spécifiques de souscription d'assurance